Panel de mutations dans les syndromes lymphoprolifératifs B

Dans un contexte de syndrome lymphoprolifératif B, la recherche de mutations dans des gènes spécifiques permet une confirmation moléculaire d’un sous type particulier de syndrome lymphoprolifératif : la présence d’une mutation de BRAF V600E est associée aux tricholeucémies classiques, la présence d’une mutation de MYD88L265P est associée au lymphomes lymphoplasmocytaires.

Code RIHN N457

 

Posted in: Tests, Oncohématologie